Érable de Norvège

Érable de Norvège

Il appartient au genre des érables et peut également être appelé érable plat ou érable à feuilles planes. Il peut atteindre 30 mètres de hauteur et possède une couronne dense et arrondie. Il a de grandes feuilles, jusqu'à 18 centimètres de diamètre, avec cinq lobes qui se terminent par des lobes pointus. Les feuilles sont attachées aux branches avec de longues boutures. Habituellement, ils ont une couleur vert clair, mais avec le début de l'automne, ils peuvent prendre différentes couleurs: rouge, marron, bordeaux et autres nuances.

L'érable de Norvège commence à fleurir au mois de mai avant la floraison des feuilles et continue de fleurir pendant 10 jours. Au moment où la floraison cesse, l'érable peut terminer le processus d'émergence des feuilles. L'érable de Norvège appartient aux plantes dioïques et, par conséquent, les fleurs mâles et femelles se trouvent sur des arbres différents. Il porte des fruits annuellement et abondamment. La maturation des graines a lieu en août-septembre et peut rester sur l'arbre jusqu'au printemps. Ne commence à porter ses fruits qu'à la dix-septième année de vie.

La reproduction de l'érable commun se fait par graines, greffes et jeunes pousses formées dans la région du système racinaire. Il pousse très rapidement dans les trois premières années après la plantation. Il prend rapidement racine lors du repiquage, tolère facilement les hivers glaciaux, résiste aux vents et se sent très bien à l'ombre. Il ne prend pas racine sur les sols caillouteux et les marais salants, préfère les terres fertiles humides.

Se sent bien dans des conditions urbaines, et donc en Russie, c'est la principale espèce d'arbre pour l'aménagement des rues et la création de parcs. Il est planté à la fois en spécimens individuels et en groupes sous forme d'allées entières. L'érable de Norvège peut être trouvé dans les forêts de feuillus et mixtes, pratiquement dans toute l'Europe, dans le Caucase du Nord et sur les frontières sud de la taïga.

L'érable de Norvège est affecté par des champignons pathogènes, des taches de corail, des aleurodes de l'érable, des maladies fongiques et des charançons. Lorsque les deux premiers parasites sont touchés, pour empêcher la propagation de la maladie, retirez simplement les branches touchées avec des feuilles. Avec les lésions d'aleurode et de charançon, l'arbre peut être traité avec du chlorophos. Pour lutter contre les maladies fongiques (oïdium), un mélange de soufre moulu et de chaux dans un rapport 2: 1 est utilisé.

Variétés d'érable de Norvège

Cet érable commun a plusieurs variétés qui diffèrent les unes des autres par le type de couronne, leur hauteur, la couleur et la forme des feuilles et d'autres caractéristiques.

Globozum à feuilles blanches d'érable

Il s'agit d'un petit arbre d'environ 6 mètres de haut et doté d'une couronne sphérique dense qui ne nécessite pas de taille. Il pousse lentement, givré, venteux et résistant à l'ombre. Pousse dans les sols humides et fertiles. Peu est affecté par les ravageurs et les maladies. Il pousse bien et se développe favorablement avec une alimentation constante. Très bien adapté pour l'aménagement paysager des rues et des zones autour des bâtiments résidentiels.

Érable de Norvège Royal Red

Cet arbre à feuilles caduques atteint une hauteur de 12 mètres avec une large couronne serrée pyramidale. Ils diffèrent par la présence d'un tronc avec une écorce gris foncé. Il a de grandes feuilles avec 5-7 lames de couleur rouge vif avec une transition vers un bordeaux brillant, et avec le début de l'automne, les couleurs s'estompent. Simultanément à l'apparition des feuilles, les plus petites fleurs jaunes commencent à fleurir. Ce type d'érable tolère bien l'ombrage, mais préfère les endroits où il y a suffisamment de lumière. N'aime pas beaucoup d'humidité et ne tolère pas son manque. Il jouit d'une grande popularité parmi les jardiniers amateurs, grâce à sa couronne décorative. Il tolère bien les conditions urbaines. Le principal ravageur actuellement est l'oïdium. L'érable se propage par greffage.

Érable de Norvège Drummond

A une couronne ovale dense. Il pousse jusqu'à 20 mètres de hauteur. Les feuilles vertes, en forme de doigts, avec une bordure blanche, lorsqu'elles sont ouvertes, deviennent la couleur des fraises et, à l'automne, les feuilles jaunissent. Les jeunes pousses sont de couleur vert doré clair. Il fleurit avec des fleurs plates arrondies jaune-vert. L'érable de Drummond pousse bien et se développe dans des sols humides et fertiles. Parfois, les feuilles apparaissent sur les branches sans bordure. Ces feuilles doivent être enlevées immédiatement, et s'il y en a beaucoup sur la branche, alors la branche entière est complètement enlevée. De plus, la taille de l'érable se fait généralement après la floraison finale des feuilles, car pendant cette période, les blessures guérissent rapidement et l'arbre perd une petite partie de la sève.

Les feuilles commencent à tomber à la mi-septembre. Propagé principalement par les vaccinations. Ils sont utilisés pour la formation de barrières vivantes, la formation d'allées et la conception de parcs et de places. Une couronne luxuriante et des feuilles multicolores déterminent sa valeur décorative.

Érable de Norvège Crimson King

Il a une couleur inhabituelle de feuilles, une couronne dense et peut atteindre 20 mètres de hauteur. Les feuilles, presque noires, conservent leur couleur tout au long de la saison et prennent à l'automne une teinte violette. Les inflorescences jaune-orange créent un certain contraste avec le fond des feuilles qui s'ouvrent, ce qui rend l'érable Crimson King très attrayant. Il pousse très rapidement et n'est opposé à la culture sur aucun sol, se sent bien dans les zones éclairées et semi-ombragées. Donne aux parcelles de jardin originalité et sophistication.

Utilisations de l'écorce et des feuilles de l'érable de Norvège

Dans la médecine traditionnelle, les feuilles et l'écorce sont très largement exploitées. Avec la diarrhée, les décoctions sont faites à partir de l'écorce et prises par voie orale.De plus, l'écorce a des effets anti-inflammatoires et antibactériens. Les feuilles sont capables de soulager la chaleur, de renforcer le tonus du corps. Les bouillons sont également fabriqués à partir de feuilles d'érable, qui aident à lutter contre les maladies de la vessie. L'érable de Norvège peut être attribué en toute sécurité aux plantes mellifères. Un hectare d'érable de Norvège est capable de produire jusqu'à 200 kg de miel léger, avec un goût excellent. Le miel aide à améliorer l'immunité, calme le système nerveux, possède des propriétés antivirales et antibactériennes.

Dans un passé récent, ses feuilles étaient utilisées comme teinture pour la laine. Le bois d'érable est utilisé pour fabriquer divers meubles, souvenirs et objets artisanaux. Des parcs, des allées et des jardins entiers en sont plantés.


Pépinières pour arbres et arbustes ornementaux

Les pépinières ornementales sont la principale base de production de matériel végétal pour l'aménagement paysager des villes et des villages. Ils sont spécialisés - ils ne cultivent que des arbres et des arbustes ornementaux, et mélangés, où, en plus, ils cultivent des fruits et des fleurs.

La structure de la pépinière, sa production et ses activités financières pour les 15-20 prochaines années sont déterminées par un plan organisationnel et économique spécialement développé.

Les principaux départements de production de la pépinière sont les suivants.

1. Le service utérin fournit à la pépinière le matériel source (graines, boutures, marcottage, progéniture) et comprend des zones de semis et de boutures utérines, des plantations de marcottage, un arboretum, des bandes de protection.

2. La division de reproduction (épandage), comprend une section de semis pour la culture des plants et des porte-greffes et une section pour la multiplication végétative pour l'enracinement des boutures vertes et lignifiées.

3. Le département de formation (école de semis), est destiné à la culture d'arbustes et d'arbres ornementaux.

4. Le département de la floriculture et le département des cultures fruitières sont créés dans des pépinières mixtes. Ils sont destinés à la culture de semis de fleurs et de semis standard de cultures fruitières.

5. Département des ménages, comprend un domaine avec des bâtiments, des prairies, des routes, des plans d'eau, des terrains incommodes.

Les départements, les champs, les quartiers, les brise-vent de la route et toutes sortes de locaux sont placés sur la base du projet développé du territoire de la pépinière. Le projet prévoit également la remise en état des terres et l'irrigation.

Sélection du site

Le territoire de la pépinière doit avoir un relief plat ou une légère pente (2-3 °). Au nord, les meilleures pentes sont au sud, au sud - nord, nord-ouest et nord-est, dans la zone médiane - sud-ouest et sud-est. Il est nécessaire d'assurer une protection contre le vent par des plantations naturelles ou artificielles. Le site doit être alimenté en eau dans les quantités requises (sans humidité excessive). Les meilleurs sols sont structurels, profonds, fertiles, exempts de mauvaises herbes vivaces. Les loams cultivés moyens et légers ou les loams sableux de sols gazeux-podzoliques, forestiers-steppiques, chernozem, châtaigniers, bruns et sierozems avec un sous-sol meuble sont favorables.

Pour préserver la fertilité du sol et obtenir du matériel de plantation de haute qualité, des rotations culturales sont utilisées dans les champs de pépinière. Le nombre de champs dans une rotation des cultures est fixé en fonction de la période de croissance du matériel de plantation et du temps nécessaire pour restaurer la fertilité du sol et détruire les mauvaises herbes.

Propagation des semences

Les graines sont récoltées à partir d'arbres et d'arbustes sains et bien développés pour assurer la production de matériel de plantation de haute qualité. Il est préférable d'utiliser des graines d'origine locale, obtenues principalement à partir des plantations de la section utérine. Les graines des espèces d'arbres et d'arbustes sont récoltées à pleine maturité, à l'exception du tilleul à petites feuilles, du frêne commun, de l'aubépine de Sibérie, de l'églantier (leurs graines sont difficiles à germer et donnent un taux de germination plus élevé lorsqu'elles sont semées à l'état immature).

Le matériau collecté est séché et nettoyé des impuretés. Les graines de fruits juteux sont débarrassées de la pulpe immédiatement après la récolte, ce qui les empêche de s'auto-échauffer pendant le stockage. Les graines en gousses et en capsules sont battues et débarrassées des impuretés. Ces travaux sont réalisés manuellement (petits lots de semences) ou à l'aide de machines et appareils spéciaux.

Les graines sont stockées dans des sacs, des boîtes, de la verrerie hermétiquement scellée dans une pièce spéciale avec une humidité relative de 50 à 60% et une température de 0 à 5 ° C.

Pour le semis, les graines d'une certaine condition sont utilisées conformément à GOST, qui est déterminée par leur pureté et leur viabilité. La pureté des graines est le rapport entre la masse de graines d'apparence de qualité supérieure et leur masse totale, exprimée en pourcentage. La viabilité, ou germination, des graines est le rapport entre le nombre de graines germées et le nombre total de graines de qualité externe de haute qualité dans l'échantillon, exprimé en pourcentage. Des normes standard pour la qualité des semences par espèce ont été établies. Les graines qui ne satisfont pas à ces exigences sont jetées.

Les graines à croissance facile (bouleau, orme, acacia jaune, épicéa) donnent des pousses amicales lors des semis de printemps ou d'automne. Les graines difficiles à germer nécessitent une préparation spéciale appelée stratification, qui accélère la préparation des graines pour la germination en les exposant à de basses températures positives et à un environnement humide avec suffisamment d'air. Les races avec une longue période de stratification (1 an) comprennent l'aubépine, l'irga, le tilleul, la rose sauvage, la baie des neiges, avec une durée plus courte (3-6 mois) - euonymus, herbe blanche, sorbier, cerisier Maaki.

Le semis est effectué dans un sol soigneusement et préalablement préparé. À l'automne, les graines sont semées sur une jachère bien traitée. Pour les cultures de printemps, la préparation du sol comprend: le labour d'hiver, le relâchement sans versoir profond au printemps, le hersage avant la plantation. Certaines races (acacia jaune, orme, chèvrefeuille tatar) poussent mieux lorsqu'elles sont semées immédiatement après la récolte. Le bouleau, le mélèze, le chubushnik, le cassis doré peuvent être semés dans la neige.

En fonction du sol et des conditions climatiques, de la taille de la pépinière, du degré de sa mécanisation, les semis sont effectués sur des plates-bandes surélevées (semis en massif) ou sur une surface plane (semis sans lit). La largeur des crêtes est de 1 m, la longueur est de 10 à 20 m, la distance entre les crêtes est de 0,4 à 0,5 m. Les crêtes sont faites manuellement ou à l'aide d'une charrue, d'un talonneur ou d'un bed-maker. La surface des crêtes est soigneusement nivelée.

Le semis sans rang est utilisé dans les grandes pépinières. Il peut être presque entièrement mécanisé.

Différents schémas de semis sont utilisés: une ligne - avec une distance entre les lignes (rangées) de 45 cm et multi-lignes, ou une bande, composée de deux à quatre rangées dans une bande, avec des distances entre elles de 20 à 25 cm et entre les bandes 60-70 ou 50-80 cm ...

Les graines sont semées en pleine terre ou dans des serres à film, qui sont maintenant largement utilisées dans les fermes avancées. La méthode de culture de plants avec un système racinaire fermé est efficace, pour laquelle ils utilisent des pots de tourbe fondant, de tourbe-cellulose ou de polyéthylène, des cellules avec un substrat nutritif, ainsi que des briquettes de tourbe.

La profondeur de semis dépend de la taille des graines, de la texture et de la teneur en humidité du sol. Plus les graines sont petites, plus l'enrobage est fin.

Les très petites graines (bouleau, aulne) sont semées en surface et saupoudrées sur le dessus de tourbe ou d'humus, petites (pin, chèvrefeuille) - sont scellées à une profondeur de 0,5-1,5 cm, moyennes (tilleul, érable, pomme) - par 2-4 cm, grand (chêne, châtaignier) - jusqu'à 10 cm.Sur les sols lourds, la profondeur de semis est réduite de 1-3 cm.Le taux de semis est défini en fonction de la race, de la taille, de l'aptitude économique et de la germination au champ de semences, ainsi que sur le schéma de semis et le pourcentage de déchets lors de la culture.

Le soin des cultures comprend une culture approfondie (ameublissement) du sol, un contrôle systématique des mauvaises herbes (désherbage opportun), les maladies et les ravageurs, l'arrosage et l'alimentation des plantes. Le désherbage et le relâchement sont effectués au fur et à mesure que les mauvaises herbes apparaissent et le sol est compacté 4 à 5 fois pendant l'été la première et 3 à 4 fois la deuxième année de culture. L'ombrage et l'éclaircissage des semis sont des activités importantes pour le soin des semis. Pour l'ombrage, des boucliers drapés ou brindilles avec des espaces sont utilisés. Ils sont installés pendant la période d'émergence par temps ensoleillé du côté sud de la crête à un angle de 45 ° pendant 20-30 jours.

Avec des cultures épaissies lors de la formation d'une ou deux vraies feuilles, les plants sont éclaircis, laissant 50-140 plants par 1 m, selon la race et le temps de croissance.

L'arrosage est effectué au fur et à mesure que le sol s'assèche, en maintenant sa teneur en humidité à un niveau d'au moins 75%. Dans la première moitié de la saison de croissance, les plantes sont nourries 2-3 fois avec un intervalle de 2-3 semaines. Pour le top dressing, le lisier, les déjections d'oiseaux et les engrais minéraux (urée, nitrate d'ammonium, superphosphate, chlorure de potassium) sont utilisés: la première fois 20 kg d'azote sont ajoutés, les deuxième et troisième - 30 kg d'azote, de phosphore et de potassium (selon à l'ingrédient actif). La première alimentation est effectuée lorsque les plants atteignent 8-10 cm de hauteur.

Lors de la culture de porte-greffes ou de plants d'espèces particulièrement précieuses ou en cas de manque de graines, une cueillette est effectuée. Il consiste à repiquer les plants sur de longues distances avec pincement préalable de la racine pivotante. Au lieu de cueillir, vous pouvez utiliser la taille des racines à l'endroit où les plants poussent à une profondeur de 10 à 12 cm avec des couteaux spéciaux.

Propagation végétative

La multiplication végétative est utilisée dans la culture de roses, de lilas, de chubushnik, de diverses formes de jardin d'arbres et d'arbustes qui ne préservent pas certaines caractéristiques et propriétés des parents de la progéniture à graines. Il existe plusieurs méthodes de multiplication végétative: boutures, stratification, drageons, division des buissons et greffage.

Reproduction par boutures vertes. Pour obtenir des boutures, on utilise des pousses en croissance de l'année en cours avec des feuilles, en phase de croissance intensive et mourante. Dans la voie du milieu, les boutures vertes se produisent principalement en juin et juillet. Les roses, certaines variétés de lilas, chubushnik, action, forsythia, groseilles dorées et alpines, spiraea, weigella, hortensia et de nombreux autres arbustes et arbres ornementaux se reproduisent bien de cette manière.

Propagation par boutures lignifiées. C'est le moyen le plus simple de multiplication végétative pour les races facilement enracinées.Les boutures lignifiées reproduisent la plupart des peupliers, des saules, certains types de spirée et chubushnik. Des pousses annuelles bien mûries sont utilisées pour les boutures. Les pousses sont récoltées en automne (octobre - novembre) ou au printemps (mars - avril) et stockées dans un tas de neige, sous-sol dans du sable humide ou dans un réfrigérateur à une température de - 2 ° C avant la plantation. 2-3 semaines avant la plantation, les pousses sont coupées en boutures avec quatre à six bourgeons, attachés en paquets de 100 pièces. et mettre au sous-sol dans le sable avec le haut vers le bas, ce qui stimule la formation de callosités et de racines et retarde le réveil des reins. Pour certaines races, le maintien avant la plantation des boutures dans l'eau pendant 3 à 5 jours a une valeur positive. Les boutures sont plantées dans une école ou un département d'élevage. Les races difficiles à enraciner sont plantées sur des billons sous un film ou dans des serres.

Propagation par boutures de racines. Cette méthode est basée sur la capacité de certaines races à former des bourgeons adventifs et des racines supplémentaires (peuplier blanc) sur les racines. Il est moins utilisé.

Reproduction par superposition. En pratique, la propagation est utilisée par stratification horizontale et verticale. Dans le premier cas, les pousses de buissons utérins de l'année dernière au début du printemps sont disposées dans des rainures dans le sens radial ou dans le sens des rangées, fixées avec des crochets en bois et recouvertes de terre d'une couche de 1 à 2 cm. poussent, les pousses sont spudées plusieurs fois (par 1/3 de la hauteur). Les pousses enracinées à l'automne ou au début du printemps de l'année prochaine sont séparées de la liqueur mère, coupées en morceaux en fonction du nombre de jeunes pousses avec des racines et plantées à l'école.

Lors de la multiplication par couches verticales, les buissons utérins sont coupés en une souche 1 à 2 ans après la plantation. Lorsque la croissance formée atteint une hauteur de 15 à 20 cm, elle est recouverte de terre meuble à la moitié de la hauteur des pousses 2 à 3 fois avec un intervalle de 2 à 3 semaines. À l'automne ou au début du printemps, les couches sont déterrées et transplantées à l'école.

Les semis et les boutures enracinées, selon la race, sont cultivés pendant 1 à 3 ans, puis ils sont transplantés à l'école maternelle. Le matériel déterré dans le département de sélection est trié selon les normes établies et ajouté temporairement - jusqu'à la plantation à la même saison (remblai temporaire) ou pendant une longue période - jusqu'au printemps de l'année prochaine (remblayage permanent). Les plantes ornementales se multiplient par greffage de la même manière que les cultures fruitières.


Conifères

Sapin de Sibérie possède de hautes qualités décoratives: couronne élancée en forme de cône étroite, couleur vert vif des aiguilles, couleur printanière violette des jeunes cônes. La hauteur de l'arbre peut atteindre 30 m, le diamètre du tronc peut atteindre 0,5 m La race est tolérante à l'ombre, résistante au gel. Pousse mieux sur les sols limoneux, riches en humus et modérément humides. Très sensible à la pollution de l'air par la suie et les gaz. L'espérance de vie est de 150 à 200 ans. Dans les premières années, il est le plus efficace sous la forme de ténias et de petits groupes sur le fond de la pelouse.

Sapin monochromatique exclusivement décoratif. Il a de nombreuses formes selon la nature de la croissance et la couleur des aiguilles (colonnaires, sphériques, pleurantes, argentées, dorées, etc.). Résistant aux conditions urbaines, assez résistant au gel.

Épicéa. Une dizaine d'espèces d'épinettes sont répandues en URSS, beaucoup d'entre elles sont d'une grande importance économique et sont largement utilisées dans le jardinage et la construction de parcs.

La plupart des espèces d'épinettes se caractérisent par une croissance modérée, une tolérance à l'ombre et une demande d'humidité. L'épinette commune, l'épinette épineuse, grise, Engelman, l'épinette de Sibérie sont du plus grand intérêt pour la construction verte.

L'épinette de Norvège est répandue dans la partie européenne de l'URSS. Les arbres atteignent 25 à 50 m de hauteur, ont un tronc droit, avec une écorce brun rougeâtre ou grise, une couronne conique dense, des aiguilles vert foncé brillantes. La race est de durabilité moyenne, atteint l'âge de 250 à 300 ans, est exigeante en humidité et en pureté de l'air. Tolère mal la sécheresse et la pollution par la poussière, la suie et les gaz. Dans les zones urbaines, il ne peut être utilisé que dans les parcs et jardins, éloignés des installations industrielles et de la chaussée à fort trafic.

La principale méthode de reproduction est par graines. Les formes de jardin peuvent être propagées par greffage, bouturage ou stratification.

Les formes de jardin suivantes de l'épinette commune sont les plus intéressantes pour le jardinage ornemental: bleue, argentée, serpentine, pleurante, droite, suspendue, conique, basse, rampante.

L'épinette du Colorado est répandue en URSS. Arbres atteignant 30 m de haut, en forme de couronne conique, avec des branches situées horizontalement. Les aiguilles sont très denses, de l'argenté au vert. Parmi les conifères, l'épinette de Barbarie est la plus résistante à la suie, à la poussière et aux gaz. La race est assez résistante au gel, tolère l'air sec, les températures estivales élevées et est relativement peu exigeante pour les conditions du sol. Par conséquent, il est largement utilisé pour le verdissement urbain.

Propagé par graines, certaines formes par greffage. Les formes décoratives les plus précieuses: selon la couleur des aiguilles - bleu, argent, vert foncé en forme de couronne - Koster (pleurant, avec une couleur bleuâtre des aiguilles).

Mélèze. Une race économique et décorative précieuse. Il est largement utilisé dans la construction de jardinage en raison de sa résistance au gel, de sa résistance au sol, aux gaz et à la fumée sans prétention.

14 espèces sauvages et introduites poussent en URSS. Les plus répandus sont les mélèzes européens, sibériens et dauriens. Tous les mélèzes se reproduisent par graines.

Le mélèze européen est répandu dans les parties médiane et méridionale de la zone forestière de la partie européenne de la RSFSR, en Ukraine, dans les États baltes. La race est à croissance rapide et durable. Les arbres atteignent une hauteur de 25 à 30 m. À un jeune âge, ils ont une forme de couronne large pyramidale, à l'ancienne - irrégulière, avec un sommet incurvé. Les ajourées de la couronne, les couleurs vert clair printemps-été et dorées des aiguilles créent un effet décoratif spécial.

Les formes les plus décoratives: colonnaires, pleurantes, compactes. La race a besoin d'un sol fertile et modérément humide. Intolérant à la sécheresse et souffre d'engorgement. Résistant aux conditions urbaines.

Le mélèze de Sibérie est répandu dans le nord-est de la partie européenne de l'URSS et dans la partie occidentale de la Sibérie. La race a une croissance rapide, atteint une hauteur de 35 à 40 m, peut atteindre 400 à 500 ans. Plus résistant au gel et à la sécheresse que le mélèze européen. Il n'est pas très exigeant sur la fertilité du sol, mais pousse mieux sur les sols frais. Résistant aux conditions urbaines. Il existe des formes décoratives - avec une forme de couronne pyramidale et pleurante.

Le mélèze de Daurien est encore plus résistant au gel que le mélèze de Sibérie, il supporte les conditions climatiques du Grand Nord. Sans prétention aux sols, tolère des conditions arides et excessivement humides.

Pin. Arbres ou arbustes à feuillage persistant à couronne large ou arrondie. La plupart des espèces sont résistantes au gel et à la sécheresse. Distribué principalement dans les climats froids et tempérés de l'hémisphère nord. Il est très sensible à la pollution de l'air par les poussières et les gaz, ce qui limite son utilisation dans l'aménagement paysager urbain.

Le pin de Sibérie, Weymouth, Rumeliya, le pin Banksa sont plus largement utilisés en aménagement paysager.

Thuya. Arbres ou arbustes à feuilles persistantes, largement utilisés dans l'aménagement paysager, car ils tolèrent mieux la pollution de l'air par la fumée et les gaz que les autres conifères. Il existe des espèces résistantes au gel et à la sécheresse. Propagé par graines, boutures semi-lignifiées, greffage.

Thuja western est de la plus grande importance pour le jardinage paysager. Il s'agit d'un arbre atteignant 20 m de haut ou d'un arbuste. Il est largement répandu en URSS dans toute la partie européenne, dans les régions forestières-steppiques de la partie asiatique et en Extrême-Orient.

La forme de la couronne est pyramidale, en été les aiguilles sont vertes, brillantes, en hiver elles sont foncées, vert brunâtre. La race est à croissance lente, tolérante à l'ombre, assez résistante au gel et à la sécheresse. Il est peu exigeant pour les sols, mais préfère les sols limoneux frais et sableux gris.

Les formes les plus décoratives: colonnaires, compactes, de Wagner, pleurantes, sphériques, en forme de bruyère, dorées.

En jardinage paysager, ils sont utilisés dans les plantations collectives, les petites allées, les haies, mais aussi comme ténias sur les parterres, les parterres de fleurs et le premier plan des pelouses du parc.

Genévrier. Arbustes ou arbres à feuilles persistantes atteignant 15 m de hauteur, avec des aiguilles écailleuses ou en forme d'aiguille de couleur vert foncé, avec une forme de couronne différente - du pyramidal (genévrier commun, Virginie) au rampant (genévrier cosaque). La race est résistante au gel, peu exigeante pour le sol. Tolère mal la pollution de l'air par la fumée, la suie, d'où son utilisation limitée en aménagement paysager. Propagé par graines, boutures, stratification, greffage.

Le genévrier commun, le genévrier de Virginie et le genévrier cosaque sont les plus largement utilisés dans l'aménagement paysager. Le genévrier commun en URSS est répandu dans les zones forestières et forestières-steppiques de la partie européenne, dans la partie sud de la Sibérie jusqu'aux steppes. Le genévrier de Virginie et le cosaque sont communs dans les régions steppiques de la partie européenne de la RSFSR, en Crimée, dans le Caucase et en Asie centrale.


J'ai voulu acheter l'érable de Norvège Drummondi dès que je l'ai vu. La couronne sculptée chic et les feuilles colorées sont si belles. Certes, je n'ai pas tout de suite réussi à trouver ce bel homme. Et maintenant, il n'y a plus de problèmes avec l'achat, puisque de nombreuses jardineries proposent des plants d'érable Drummondi de différentes tailles. En outre, il a commencé à être largement utilisé dans l'aménagement paysager de la ville.

J'essaye d'acheter de petits plants. Ils tolèrent mieux les transplantations, et au prix c'est plus rentable. J'ai acheté mon érable chez le jardinier de Taininsky.

J'ai dû faire le tour de plus d'un centre de jardinage à la recherche du bon semis. La complexité de l'achat était que j'avais besoin d'un petit plant et, de plus, greffé par le bas ou auto-enraciné. Je suis également tombé sur des plantes de grande taille ou greffées sur une tige.

La forme du timbre est magnifique, mais pour notre région, il existe un risque de gel du site de greffe et de mort du greffon. De plus, la tige elle-même ne pousse qu'en épaisseur.

Si le greffage est à la base, sous la couverture de neige, la probabilité de gel est réduite. La forme auto-enracinée est également bonne.

L'érable de Norvège est également appelé érable sycomore en raison de la similitude des feuilles avec le sycomore. Les feuilles sont énormes, à cinq lobes. Leur forme est belle en soi, et avec une couleur inhabituelle, la feuille est encore plus belle et plus élégante.

Les feuilles d'érable de Drummondi sont très belles et grandes avec une bordure crème. De plus, les jeunes feuilles à peine fleuries sont légèrement rosées. En raison de la couleur des feuilles, la couronne semble être sculptée.

L'érable pousse bien et ajoute activement de la masse à la berge. Un arbre adulte, j'espère qu'il sera grand, selon les données officielles, l'érable de Drummondi peut pousser de 10 à 20 mètres. En tenant compte de cela, j'ai choisi un endroit pour planter à l'extérieur de la clôture, mais pour que la couronne puisse être clairement vue depuis le chalet d'été à l'avenir.

La première année, l'érable a fleuri avec de petites fleurs jaunâtres, puis des fruits de poisson-lion sont apparus. Cette année, j'ai essayé de planter des graines, voyons ce qui se passe. En général, cet érable se multiplie principalement par boutures et greffes.

L'érable panaché peut être planté à la fois au soleil et à l'ombre, la couleur panachée n'en est pas perdue. Mais parfois, les pousses qui apparaissent avec la couleur monochromatique habituelle des feuilles doivent être découpées.

Mon érable n'est pas malade et a fière allure, mais les arbres que je vois en ville ont souvent des feuilles sèches.

À la mi-septembre, les feuilles jaunissent, puis tombent.

L'érable de Drummondi hiberne bien, mais les jeunes pousses individuelles peuvent parfois geler.

Maple Drummondi est une plante magnifique et sans prétention. Je recommande!


Cultiver des semis

Les jeunes arbres sont cultivés dans des bancs d'arbustes et de plantes ligneuses.

École d'arbustes

En règle générale, les pépinières organisent une école d'arbustes avec une période de croissance de 2-3 ans. Dans certains cas, la période de culture est allongée ou une deuxième école d'arbustes est organisée.

La plantation d'automne des arbustes à l'école est effectuée sur une paire noire préparée. La préparation à la vapeur comprend un double labour du sol: au printemps avec un labour d'engrais et à la fin de l'été et au début de l'automne. Pendant l'été, plusieurs herses sont effectuées (pour ameublir, niveler le sol, éviter la perte d'humidité) et la culture (pour ameublir le sol et contrôler les mauvaises herbes).

La plantation de printemps est réalisée par labour d'automne et culture avant plantation profonde sans retournement des coutures. La profondeur de labour dans les bancs est de 30 à 35 cm Sur les sols profonds, le labour est effectué avec une charrue avec des écumeurs, sur des sols avec une petite couche arable - avec une sous-soleuse. Les principaux engrais sont appliqués sous l'automne ou sous le labour de la vapeur. Les engrais organiques à décomposition lente (fumier) et minéraux à peine solubles (phosphate naturel) sont mieux appliqués sous la charrue. Dose de fertilisation: fumier 20-100 tonnes par 1 ha, azote 40-60 kg, potasse 25-50 kg, phosphorique 80-120 kg d'ingrédient actif par 1 ha. Sur les sols acides (pH inférieur à 5-5,5), un chaulage est effectué.

Le taux de plantation des plantes dans la première école de la pépinière est de 40 à 60000 par hectare avec un schéma de plantation de 0,8-1x0,2-0,3 m.Parfois, ils utilisent une plantation en bande compactée de 2-5 rangs avec des distances entre les ceintures de 0,6 à 1 m, entre les lignes de 0,25 à 0,45 m, en rangées de 0,15 à 0,3 m. Des plants sains sont sélectionnés pour la plantation. Le système racinaire est raccourci de 1 / 4-1 / 3 de la longueur, l'antenne - de 1 / 2-1 / 3 partie. Avant la plantation, les racines sont trempées dans une purée d'argile additionnée de molène. Les semis sont généralement plantés à l'école maternelle à l'aide d'une planteuse d'arbres.

Prendre soin des plantes transplantées consiste à ameublir le sol, à détruire les mauvaises herbes, à nourrir, à arroser, à former des semis et à lutter contre les ravageurs et les maladies.

La première année, quatre à cinq sont effectuées, la deuxième - trois ou quatre, la troisième - deux ou trois relâchement des espacements des rangs et désherbage. La profondeur de l'ameublissement, en fonction de la contamination du sol et des conditions météorologiques, est de 6 à 10 cm.Les plantes sont généralement nourries à partir de la deuxième année de culture: la première fois au début du printemps, la seconde - au milieu de l'été. Le taux moyen de fertilisation au top dressing est de 1 centime pour 1 hectare. L'arrosage à l'école d'arbustes est effectué à la plantation et à l'avenir au besoin.

À l'automne, après la plantation, pour éviter la compression et le gel, les plantes sont entaillées à l'aide de hillers et de cultivateurs. Dans la deuxième année après la plantation, ils commencent à se former. Dans la plupart des cas, les arbustes à feuilles caduques se forment sous forme de buisson.

La première taille est effectuée à l'automne ou au printemps avant le début de l'écoulement de la sève à une hauteur de 5 à 8 cm du collet. La deuxième année, la taille est répétée. Le travail est effectué manuellement ou à l'aide d'un cheval ou d'un tracteur tondeuse.

École d'arbres à feuilles caduques

L'école d'arbres à feuilles caduques comprend une école à croissance rapide avec un enfant de 4 à 5 ans et une école à croissance lente avec une période de croissance de 6 à 10 ans.

Les espèces à croissance rapide comprennent le peuplier, l'acacia blanc, le bouleau, le frêne vert, l'érable à feuilles de frêne et l'érable argenté, le cerisier à oiseaux et l'orme du Turkestan. Le groupe à croissance lente comprend le tilleul, le chêne, l'érable de Norvège, le marronnier d'Inde, le frêne commun et l'orme commun.

12,5 à 25 000 plantes ligneuses par hectare sont plantées dans l'école. Le schéma de plantation le plus courant pour les roches à croissance rapide est de 0,5x1 m, pour les roches à croissance lente - 0,5-0,8x0,8-1 m.

Des écoles combinées sont également pratiquées, dans lesquelles des plantes à longue période de croissance sont placées tous les 2 à 5 m et des rangées d'arbres à courte période de croissance ou d'arbustes sont placées entre elles.

L'école de plantes ligneuses est posée sur un sol profondément cultivé et bien fertilisé. La profondeur de labour doit être de 35 à 40 cm Le taux d'application des principaux engrais: fumier 100 tonnes, phosphore 60-80 kg, azote et potasse 40-60 kg d'ingrédient actif par 1 ha. La plupart des espèces d'arbres tolèrent bien la plantation d'automne. Le bouleau, le châtaignier, l'érable argenté et l'acacia blanc sont mieux replantés au printemps.

Un événement important est la formation du tronc.Au cours de la première année suivant la plantation, pour assurer la croissance normale de la pousse principale, les pousses émergentes et la progéniture, ainsi que les nouvelles pousses du collet, sont systématiquement éliminées. Les pousses épaississantes se développant sur le tronc d'une longueur de 12 à 18 cm sont raccourcies (pincées) 1 à 3 fois pendant la saison de croissance, fournissant ainsi un épaississement du tronc. Le pincement est effectué annuellement pendant plusieurs années. De très fortes pousses d'épaississement sont coupées en anneau.

Le leader doit être strictement vertical. Lorsqu'il est dévié sur le côté, il est coupé au premier bourgeon bien développé poussant vers le haut ou sur une souche.

La ponte de la couronne commence généralement à partir de la 4ème année de croissance des semis sur une tige d'une hauteur de 2,5 à 3 m. La couronne est formée de cinq à sept bourgeons très développés (ou paires de bourgeons) situés au-dessus de la hauteur prévue du siège. Le leader est coupé sur le bourgeon supérieur ou sur une épine, à laquelle la pousse de leader en développement est liée. À la fin de la saison, l'épine est enlevée. Toutes les pousses qui se forment sous la couronne sont supprimées. La couronne est posée au début du printemps (de la seconde quinzaine de mars au début de la saison de croissance).

Les semis standard d'espèces à croissance rapide sont produits avec une couronne de 1 à 2 ans, à croissance lente - avec un enfant de 3 à 6 ans.

Dans les pépinières ornementales, une deuxième école d'arbres à feuilles caduques est parfois créée, ou une école de culture à long terme, avec la libération de matériel de plantation plus volumineux en 5 à 7 ans.

Dans la deuxième école, la formation de la couronne et du tronc de l'arbre se poursuit. La taille des espèces à croissance rapide est effectuée après 1-2 ans, à croissance lente - après 2-3 ans. La tige est systématiquement nettoyée des pousses émergentes et de la prolifération. Le reste des soins est le même que dans la première école.

Dans les grandes pépinières, une troisième école peut être organisée pour obtenir du matériel végétal de grande taille. La période de croissance des arbres ici est de 6 à 8 ans. Dans cette école, de grands arbres d'espèces à feuilles caduques à croissance lente (tilleul, chêne, châtaignier, érable de Norvège) sont cultivés, qui sont ensuite utilisés sur des objets d'aménagement paysager particulièrement importants. Le matériel source pour la fondation de la troisième école provient de la deuxième école.

Les jeunes arbres sont plantés selon un motif de 2x3 m en carré ou en damier. Il est possible de le combiner avec des arbustes à croissance rapide entre les rangées. Les arbres sont plantés dans des fosses de plantation d'un diamètre de 60 à 70 cm Le prétraitement du sol consiste en un labour automnal profond (40 à 50 cm), une fertilisation, un hersage de la charrue, la gardant sous jachère noire pendant l'été. L'entretien des plantes est le même que dans la deuxième école.

École des conifères

Les conifères sont généralement cultivés dans deux écoles. Des plants âgés de 3 à 4 ans sont plantés dans la première école et cultivés pendant 4 à 6 ans. Les plantes arrivent à la deuxième école à partir de la première école et elles sont cultivées pendant 5 à 7 ans. Les conifères (mélèzes) à croissance rapide sont vendus à partir de la première école. La plantation s'effectue au printemps dans des trous de plantation de 0,2x0,2x0,25 m pour la première école, 0,5x0,5x0,4 m pour la seconde La préparation du sol est la même que dans le banc d'arbres feuillus. Les semis de conifères ne nécessitent pas de formation artificielle, sinon le soin des plantes est le même que dans le banc des arbres à feuilles caduques.

L'excavation du matériel végétal de l'école maternelle est réalisée manuellement ou mécaniquement, avec un système racinaire ouvert et avec une motte de terre. Pour le creusement mécanisé, des manilles de tracteur et des charrues à creuser sont utilisées. Les plants creusés sont triés selon les normes, ajoutés goutte à goutte ou emballés. L'emballage peut être souple (toile de jute, tapis, pellicule plastique) ou rigide (paniers, caisses en bois, contenants en métal et en plastique).

Dans les pépinières ornementales, un département pour la culture des formes greffées d'arbres et d'arbustes avec des départements pour les formes arbustives et standard est particulièrement distingué. Sur la base du greffage, des plants de roses, de lilas, certaines formes de jardin d'érable, d'acacia blanc, de sorbier, etc. sont cultivés.

Séparation des formes greffées en buisson

Les principaux de ce département sont l'école des rosiers greffés et l'école des lilas.

La production de matériel végétal greffé comprend plusieurs étapes: l'obtention d'un stock, en fait le greffage et la croissance des plants greffés.

Le meilleur porte-greffe pour les roses de plein champ est la rose canina et ses formes sélectionnées. Le porte-greffe est cultivé à partir de graines dans le service de distribution pendant 1 à 2 ans. Les plants de rose musquée sont plantés au printemps à l'école (40 à 100 000 par hectare) et en août de la même année, ils sont oculés avec un œil endormi dans le collet.

La technique du bourgeonnement a beaucoup en commun avec le bourgeonnement dans une pépinière de fruits. Pour l'hiver, les oculants sont pulvérisés pour les protéger du gel, et au printemps, ils ne sont pas cuits en deux étapes, la deuxième fois après les gelées printanières. L'attache est retirée des oculaires et la crosse est coupée jusqu'au bourgeon sans laisser d'épine. Les pousses latérales et les bourgeons situés sous le greffon sont enlevés. La pousse cultivée en croissance est pincée sur la troisième à la cinquième feuille pour améliorer la buisson. Pendant l'été, ils s'occupent des soins du sol, de l'élimination des pousses sauvages et de la lutte antiparasitaire. Les plants de roses sont cultivés à l'école pendant 1 à 2 ans.

Les semis de lilas greffés de variétés sont cultivés pendant 3-4 ans dans une école spéciale. Ici, vous pouvez également obtenir des plants greffés d'aubépine en éponge, de cerisier en éponge et d'autres arbustes avec la même technologie agricole et la même période de croissance. Les porte-greffes des lilas greffés sont des plants de lilas commun âgés de deux ans, qui sont cultivés dans le département de sélection. Les porte-greffes sont plantés dans un banc de lilas greffés au début de l'automne (fin septembre - début octobre) sur jachère noire, 30 à 40 000 pour 1 ha. Le bourgeonnement est effectué la deuxième année après la plantation de mi-juillet à mi-août. Pour les boutures, des pousses lignifiées annuelles de la partie supérieure de la couronne sont utilisées. Le bourgeonnement est effectué uniquement avec des yeux matures prélevés dans la partie médiane de la pousse. Au début du printemps, le stock est coupé sur une épine à laquelle est attachée une pousse cultivée en croissance. L'année suivante, la pousse greffée est coupée en quatre à six bourgeons pour former un buisson. À l'automne, des buissons de lilas sont vendus, parfois ils restent encore une année à l'école pour se former.

Département des formulaires standard

Le département des formulaires standard peut être représenté par une ou plusieurs écoles. Pour obtenir des plants greffés standard, des stocks standard sont spécialement préparés. Dans les cynorrhodons, ils sont obtenus à partir d'arbustes âgés de 2 à 3 ans. Une forte pousse d'une hauteur de 1,5 à 2 m est choisie, le reste est découpé. Les pousses latérales qui poussent à partir de la pousse gauche sont raccourcies d'un tiers de la longueur et coupées en anneau avant de creuser. Les porte-greffes sont stockés dans une fosse jusqu'à la plantation printanière dans le banc des roses standard.

Pour la préparation des stocks d'arbustes standards (acacia jaune, chèvrefeuille tartare, buldenezh viburnum, cassis doré, etc.), les plants sont coupés en souche pour la 2ème année. Parmi les pousses vertes cultivées, deux fortes sont sélectionnées, les autres sont supprimées. Au printemps de la 3ème année, la plus faible est retirée des deux pousses de gauche. La pousse gauche est développée au cours des deux prochaines années jusqu'à une hauteur de 1,5 à 2 m, en enlevant annuellement les pousses au collet radiculaire et en pinçant les pousses latérales au printemps. Avant de creuser, les pousses latérales sont coupées en anneau. Au printemps, les pousses standard sont transplantées dans l'école d'arbustes standard.

Pour obtenir des roses standard, aubépine, prunellier, elles sont oculées avec un oeil endormi d'acacia jaune, de cassis doré, le chèvrefeuille est greffé avec une anse dans un côté coupé ou semi-fendu. Ils sont isolés avec deux yeux des côtés opposés du tronc à une hauteur de 1 à 2 m, en fonction de la hauteur du tronc. Le diamètre de la tige au site d'inoculation doit être d'au moins 5 mm. Pour l'hiver, le greffage est noué avec un matériau isolant et un film, plié au sol et saupoudré de terre, de sciure de bois, de feuilles sèches. Au printemps, les plantes sont décollées, les vaccinations sont libérées du cerclage. Avec l'apparition de pousses cultivées, le sauvage est découpé sur une épine et les pousses émergentes sont liées à une épine.

Le soin des oculaires consiste à couper les pousses sauvages, à former une couronne, à nourrir, à arroser et à lutter contre les ravageurs et les maladies.

Les arbres greffés sont cultivés dans une école spéciale ou générale de plantes ligneuses. Les arbres avec une forme de couronne inhabituelle (pleurante, sphérique, pyramidale) ou de couleur de feuille (panachée, dorée, argentée) se propagent par greffage. Les porte-greffes pour la greffe d'arbres sont préparés avec une tige d'une hauteur d'au moins 2 m à partir des semis de l'espèce principale.

Bouleau sphérique d'acacia pleurant, chêne sphérique pleureur, érable sphérique pleureur, Reitenbach, Schwedler, tilleul argenté à feuilles fendues, sorbier pyramidal, épicéa pleureur bleu, pleureur, serpentine, se propagent par greffage. Les arbres sont plantés avec un œil dormant ou des boutures au printemps ou en été à une hauteur de 2 à 2,5 m du collet, de formes pyramidales - au collet de racine. Pour l'hiver, les vaccinations sont liées au gel. Au printemps, le harnais est enlevé, l'épine est découpée. À partir du moment où le greffon germe, les pousses sont retirées du porte-greffe. À partir de l'année prochaine, au printemps, les pousses annuelles sont coupées en trois à cinq bourgeons pour former une couronne. Le terme pour faire pousser des arbres greffés est de 3 à 4 ans.


Voir la vidéo: Inventaire de foresterie urbaine - Colloque de géomatique 2013