Tridentea longipes

Tridentea longipes

Nom scientifique

Tridentea longipes (C.A. Lückh.) L.C. Lixivier

Synonymes

Stapelia longipes, Tromotriche longipes, Ceropegia penduliflora subsp. longipes

Classification scientifique

Famille: Apocynacées
Sous-famille: Asclepiadoideae
Genre: Tridentea

La description

Tridentea longipes est une tige succulente formant des touffes atteignant 10 cm de haut. Les tiges dressées sont courtes, glabres, à 4 angles, d'un vert terne et ont généralement une teinte violacée près des pointes. Les belles fleurs en forme d'étoile apparaissent sur des inflorescences minuscules et chaque tige ne porte qu'une seule inflorescence, à partir de la base de la tige.

Rusticité

Zone de rusticité USDA 9a à 11b: de -3,9 ° C (25 ° F) à +10 ° C (50 ° F).

Comment grandir et prendre soin

Les stapéliacées sont relativement faciles à cultiver. Ils doivent être traités comme une plante d'extérieur car ils pourriront facilement à l'intérieur et ne peuvent pas fleurir sans être exposés aux fluctuations de température extérieures. Ils doivent être cultivés sous abri afin que l'arrosage puisse être contrôlé. Les stapéliacées nécessitent une quantité raisonnable de lumière du soleil pour favoriser la floraison et maintenir une plante bien formée. Des positions très ombragées produiront une très mauvaise floraison.

Ces plantes proviennent de climats où elles survivent à des températures extrêmement élevées pendant les mois d'été, de sorte que la plupart de la croissance se fait au printemps et à l'automne, avec une floraison à l'automne lorsque le temps commence à se refroidir. Pendant la saison de croissance, arrosez avec modération si nécessaire, en vous assurant que le sol est assez sec entre les arrosages. N'arrosez pas entre la fin de l'automne et le début du printemps.

Le moyen le plus simple et le meilleur de propager les stapéliacées consiste à utiliser des boutures de tige qui peuvent être prélevées pratiquement tout au long de l'année. La graine est aussi une méthode de multiplication… - Pour en savoir plus: Comment cultiver et entretenir les stapéliacées

Origine

Tridentea longipes est originaire d'Afrique du Sud (Richtersveld National Park).

Liens

  • Retour au genre Tridentea
  • Succulentopedia: parcourez les plantes succulentes par nom scientifique, nom commun, genre, famille, zone de rusticité USDA, origine ou cactus par genre

Galerie de photos


Abonnez-vous maintenant et soyez au courant de nos dernières nouvelles et mises à jour.





Tradescantia longipes

Tradescantia longipes, communément appelé le crocus sauvage [2] (bien qu'il ne soit pas étroitement lié aux plantes du genre Crocus), est une plante herbacée vivace de la famille des dayflower. On le trouve uniquement dans les monts Ozark du sud du Missouri et du nord de l'Arkansas dans le Midwest des États-Unis. Espèce à floraison printanière, ses fleurs peuvent être observées d'avril à mai, généralement dans son habitat privilégié de pentes boisées sur des coteaux rocheux. Alors que la plupart des autres membres du genre en Amérique du Nord ont des tiges atteignant au moins quelques pouces au-dessus du sol, les pousses en fleurs de Tradescantia longipes sont supportés essentiellement au niveau du sol. [3] Ce personnage est partagé avec certaines personnes de Tradescantia hirsuticaulis et Tradescantia virginiana, deux espèces étroitement apparentées, bien que les deux aient généralement des tiges évidentes. [4] Quoi qu'il en soit, Tradescantia longipes se distingue de la première avec ses pédicelles plus longs et ses bractées sans poils fins, et de la seconde par la présence d'au moins quelques poils glandulaires sur les sépales. Par ailleurs, Tradescantia longipes est un tétraploïde, ce qui signifie qu'il a quatre ensembles de chromosomes, tandis que Tradescantia hirsuticaulis est diploïde avec seulement deux ensembles. Tradescantia virginiana se produit sous les formes diploïde et tétraploïde, bien qu'il soit systématiquement tétraploïde là où sa gamme chevauche Trandescantia longipes. [5]


Apparemment sécurisé (NatureServe) [1]

Une étude phylogénétique basée sur les régions d'ADN chloroplastique de trnL-trnF et rpL16, deux régions géniques couramment utilisées pour déterminer les relations, n'a pas été en mesure de résoudre de manière convaincante l'histoire récente de l'évolution de Tradescantia longipes, mais suggère qu'il est étroitement lié à la "érection Tradescantia"(série Virginianae), qui comprend la plupart des autres espèces nord-américaines. [6]

Tradescantia longipes peut être cultivée comme plante ornementale pour ses fleurs voyantes. Il est considéré comme particulièrement approprié dans les jardins de rocaille ou les jardins de plantes indigènes, mais peut être cultivé dans la plupart des situations à condition que l'ombre partielle soit fournie. Il est considéré comme tolérant aux sols pauvres en éléments nutritifs, mais préfère les sols acides, moyennement humides et bien drainés. Les plantes poussent en touffes qui peuvent être divisées à volonté. Les feuilles ont tendance à mourir après la fin de la floraison, et il est donc recommandé de couper la plante pour favoriser une nouvelle croissance et une éventuelle re-floraison à l'automne. [7]

  1. ^"Tradescantia longipes". Explorateur NatureServe. NatureServe. Récupéré 27/04/2014.
  2. ^
  3. "Tradescantia longipes". Base de données PLANTS du Service de conservation des ressources naturelles. USDA. Récupéré le 14 décembre 2015.
  4. ^
  5. Faden, Robert (2006). "Tradescantia longipes". In Flora of North America Editorial Committee, éds. 1993+ (éd.). Flore d'Amérique du Nord en ligne. 22. New York et Oxford: Oxford University Press. Récupéré le 26/04/2014.
  6. ^
  7. Timme, S. Lee H. Faden, Robert B. (1984), "Tradescantia longipes Anderson & Woodson (Commelinaceae) dans le sud-est des États-Unis", Castanea, 49 (2): 83–85
  8. ^
  9. Anderson, Edgar (1954), "Une enquête de terrain sur les nombres de chromosomes dans les espèces de Tradescantia étroitement liées à Tradescantia Virginiana", Annales du jardin botanique du Missouri, 41 (3): 305–327, doi: 10.2307 / 2394588, JSTOR2394588
  10. ^
  11. Hertwick, Kate L. H. Pires, J. Chris (2014), "Systematics and Evolution of Inflorescence Structure in the Tradescantia Alliance (Commelinaceae)", Botanique systématique, 39 (1): 105–116, doi: 10.1600 / 036364414X677991, S2CID86373811
  12. ^
  13. Recherche de plantes du jardin botanique du Missouri: Tradescantia longipes, Missouri Botanical Garden, récupéré le 26/04/2014

Cet article sur Commelinales est un bout. Vous pouvez aider Wikipédia en le développant.


Tridentea

Tridentea est un genre de plante succulente de la famille des Apocynacées, endémique d'Afrique australe. [1] [2] [3]

Tridentea
Tridentea gemmiflora
Classification scientifique
Royaume: Plantae
Clade: Trachéophytes
Clade: Angiospermes
Clade: Eudicots
Clade: Astérides
Ordre: Gentianales
Famille: Apocynacées
Sous-famille: Asclepiadoideae
Tribu: Ceropegieae
Genre: Tridentea
Aubépine.

Tridentea a été décrit pour la première fois comme un genre en 1812, et son nom fait référence aux trois «dents» sur chaque segment interstaminal de sa fleur ("tri-" = trois "dentis" = dents). Il a ensuite été divisé, et le genre Tromotriche a été créé pour les dix espèces qui ont été séparées.

Tridentea les tiges sont généralement lisses, molles et présentent une section transversale à peu près à quatre tranchants. Les quatre angles sont marqués par des rangées de buttes tuberculeuses basses. Dans les jeunes pousses, chaque tubercule porte un petit reste de feuille évasé. Ceux-ci tombent avec le temps. Chaque reste de feuille est toujours entouré de plusieurs minuscules poils gras.

Tridentea les fleurs sont aplaties, en forme d'étoile et généralement de couleur vive. La coloration la plus courante est une marbrure mixte de jaune verdâtre avec du violet. Leur intérieur est généralement densément papillé. Les fleurs apparaissent sur des inflorescences minuscules et chaque tige ne porte qu'une seule inflorescence, à partir de la base de la tige.

  1. Tridentea aperta(Masson) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  2. Tridentea choanantha(Lavranos et Harry Hall) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  3. Tridentea dwequensis(C.A. Lückh.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  4. Tridentea gemmiflora(Masson) Haw. - Afrique du sud
  5. Tridentea herrei(Nel) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  6. Tridentea jucunda(N.E. Br.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  7. Tridentea longii(C.A. Lückh.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  8. Tridentea longipes(C.A. Lückh.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  9. Tridentea marientalensis(Nel) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  10. Tridentea pachyrrhiza(Dinter) L.C.Leach - Afrique du sud
  11. Tridentea parvipuncta(N.E. Br.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  12. Tridentea peculiaris(C.A. Lückh.) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  13. Tridentea pedunculata(Masson) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  14. Tridentea ruschiana(Dinter) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  15. Tridentea umdausensis(Nel) L.C. Lixivier - Afrique du sud
  16. Tridentea virescens(N.E. Br.) L.C. Lixivier

Tridentea baylissii, syn de Tromotriche baylissii

Wikimedia Commons a des médias liés à Tridentea .

  1. ^Tropicos
  2. ^ Gibbs Russell, G. E., W. G. M. Welman, E. Retief, K. L. Immelman, G. Germishuizen, B. J. Pienaar, M. Van Wyk et A. Nicholas. 1987. Liste des espèces de plantes d'Afrique australe. Mémoires de l'étude botanique de l'Afrique du Sud 2 (1–2): 1–152 (partie 1), 1–270 (partie 2).
  3. ^ Leach, Leslie Charles. 1978. Transactions de la Rhodesia Scientific Association 59 (1): 3-5
  4. ^La liste des plantes, Tridentea

Cet article d'Apocynaceae est un bout. Vous pouvez aider Wikipedia en le développant.


Voir la vidéo: Observing Tarantulas in Their Natural Habitat