Alluaudia ascendens

Alluaudia ascendens

Succulentopedia

Alluaudia ascendens (Fantsiolotse)

Alluaudia ascendens est un arbre succulent épineux dont les feuilles poussent directement sur le tronc. Il pousse jusqu'à 12 m de haut. Feuilles…


Espèce Alluaudia

Catégorie:

Besoins en eau:

Résistant à la sécheresse adapté au xériscaping

Exposition au soleil:

Feuillage:

Couleur du feuillage:

Hauteur:

Espacement:

Rusticité:

USDA Zone 10a: jusqu'à -1,1 ° C (30 ° F)

USDA Zone 10b: jusqu'à 1,7 ° C (35 ° F)

USDA Zone 11: au-dessus de 4,5 ° C (40 ° F)

Où grandir:

Danger:

La plante a des épines ou des arêtes vives, soyez extrêmement prudent lors de la manipulation

Couleur de fleur:

Caractéristiques de la floraison:

Taille de la fleur:

Temps de floraison:

Autres détails:

Exigences de pH du sol:

Information sur les brevets:

Méthodes de propagation:

À partir de la semence, semer directement après le dernier gel

Collecte de semences:

Régional

On dit que cette plante pousse à l'extérieur dans les régions suivantes:

Notes des jardiniers:

Le 22 décembre 2009, CactusJordi d'El Cajon, Californie a écrit:

Dans le jardin de SoCal, j'ai perdu mes 3 plantes atteignant 12 pieds de haut en janvier 2007 après 4 nuits consécutives à 24F.

Le 5 novembre 2009, Saragosse de Saragosse,
L'Espagne (Zone 8b) a écrit:

Cette plante est fantastique comme toutes les Didiereaceae. J'en ai un d'il y a 4 ans. Très difficile à conserver dans mon climat, il perd toutes ses feuilles en hiver et ne repousse qu'à la fin de l'été. L'hiver dernier, j'ai failli perdre ma plante. Plusieurs gelées ont tué la base. Mais cet été je l'ai coupé et replanté et il s'est enraciné très facilement en recommençant à montrer des feuilles.

Le 8 mai 2007, palmbob d'Acton, Californie (Zone 8b) a écrit:

Rare en culture - une succulente malgache poussant très debout jusqu'à 35 '. Cela ressemble sacrément à Alluaudia montagnacii… je ne sais pas quelle est exactement la différence… les feuilles ont une forme de cœur plus prononcée, mais c'est une différence assez subtile… la spination est très similaire… peut-être que les fleurs sont différentes.


Codes culturels

Certains d'entre vous cultivent uniquement à l'intérieur, certains uniquement dans des terrariums, beaucoup d'entre vous ont des serres de loisirs tandis qu'un nombre croissant de clients vivent dans des régions subtropicales ou tropicales du monde. Ces brefs codes sont une tentative pour suggérer si une plante particulière fonctionnera bien dans vos conditions particulières.

  • HP - Plante d'intérieur, fonctionnant correctement dans la maison ordinaire
  • CGH - Cool Greenhouse, pour des conditions de croissance idéales, la plupart des salles d'usines à basse température relèveraient également de ce code
  • TGH - Serre tropicale, pour les plantes nécessitant une chaleur constante et une humidité plus élevée, décrirait également la configuration de la chambre de croissance que certains d'entre vous ont construite dans vos sous-sols
  • TERR - La culture en terrarium est la plus réussie ou la plus appropriée
  • HT - Hardy Temperate: Winder Hardy au moins à la zone 7 ou à la zone 6
  • HH - Demi-rustique, peut-être endommagé lors d'un hiver prolongé, mais fiable à l'extérieur dans la zone 8
  • HB - Ampoule rustique
  • SSA - Annuel à semis automatique
  • y - indique une plante ou un couvre-sol populaire dans le travail du bonsaï
  • h - indique une plante de tourbière, ou un
  • v - indique une plante appropriée pour les terrariums

Si une entrée a le cluster HP CGH, cela signifie que la culture de plantes d'intérieur normales sera réussie si la plante reçoit un emplacement humide CGH frais, mais si l'entrée a le cluster CGH HP, vous interpréteriez cela pour suggérer que, tandis que les conditions de serre fraîche sont nécessaire pour un succès total avec cette plante, les conditions de la plante d'intérieur seront adéquates, mais pas idéales. Si la grappe est HH CGH, vous interpréteriez cela comme signifiant que dans la zone 8 ou en dessous, ce sera un extérieur résistant à l'hiver, plus au nord, il aura besoin d'un paillis considérable, d'un cadre froid ou d'une serre fraîche pour prospérer. Etc.


Alluaudia ascendens - jardin

Origine et habitat: Le sud de Madagascar dans la zone entre Tsiombe et Taolanaro (bassin de la rivière Mandrare.).
Habitat: Il pousse dans les forêts arbustives épineuses sèches ou les fourrés de feuillus secs. Ces forêts sont stratifiées et Alluaudia ascendens se produisent dans la canopée supérieure mélangée avec d'autres espèces comme: Adansonia za (Baobab), Operculicarya decaryi, Alluaudia procera, Commiphora aprevalii, et Tetrapterocarpon geayi.

Nom accepté dans la base de données llifle:
Alluaudia ascendens (Drake) Drake
Taureau. Mus. Hist. Nat. (Paris) 9: 37 1903
Synonymie: 2

  • Alluaudia ascendens (Drake) Drake
    • Didierea ascendens Drake
Nom accepté dans la base de données llifle:
Alluaudia ascendens f. variegata hort.

La description: Alluaudia ascendens est l'espèce la plus haute, atteignant une hauteur maximale de 15 mètres, mais elle est généralement beaucoup plus petite. Il pousse d'abord comme une seule tige, mais ensuite des branches formant des couronnes massives ascendantes en forme de V. C'est le plus grand de tous les Didiereacea. On peut reconnaître cette espèce à distance par les inflorescences comme des manchons le long de la partie supérieure des branches.
Tronc: Colonne épaisse mais courte, jusqu'à 30 cm de diamètre, peu ramifiée (commençant à 2-4 m), moelle lamellaire. Branches peu presque verticales. L'écorce est brun verdâtre terne, rougeâtre ou grisâtre et ressemble à une peau d'éléphant non ridée. Les tiges portent des épines émoussées comme les boutons d'une masse, qui entourent le tronc avec les feuilles, en hélices très verticales.
Épines: Persistantes, simples, 1,5-2 cm de long, coniques, disposées irrégulièrement le long des tiges, blanc grisâtre.
Feuilles: À pétales courts en lignes spirales, 1,3-2,5 cm de long et 10 à 20 mm de large, charnu, circulaire ou inversé en forme de cœur, échancré à l'apex, vert foncé, souvent teinté de violet en plein soleil.
Fleurs: Inaperçue (rarement vue en culture) blanc terne à rougeâtre dans les inflorescences cymeuses atteignant 12 cm de long. Sépales carénés.
Numéro de chromosome: 2n = 240

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Alluaudia ascendens

Bibliographie: Principales références et autres conférences
1) Urs Eggli "Manuel illustré des plantes succulentes: les dicotylédones" Springer, 2002
2) Hilary Bradt "Madagascar" Guides de voyage Bradt, 2011
3) William F. Laurance, Richard O. Bierregaard «Restes de forêts tropicales: écologie, gestion et conservation des communautés fragmentées» University of Chicago Press, 21 / giu / 1997
4) Werner Rauh, Herman Schwartz «Plantes succulentes et xérophytes de Madagascar» Vol. 2 Fraise Press, 1998
5) Alfred Byrd Graf «Exotica International Series 4: Pictoral Cyclopedia of Exotic Plants from Tropical and Near-Tropic Regions: a Treasury of Indoor Ornamentals for Home, the Office, or Greenhouse: in Warm Climates the Patio and the Garden Outdoors» Roehrs, 1985
6) Alfred Byrd Graf "Tropica: Encyclopédie des couleurs des plantes et des arbres exotiques" Compagnie Roehrs, 1986
7) Urs Eggli "Manuel illustré des plantes succulentes: les dicotylédones" Springer, 2002
8) A. Jolly, P. Oberle, R. Albignac, «Environnements clés: Madagascar» Elsevier, 22 génération 2016
8) Comptes Rendus hebdomadaires des Séances de l’Académie des Sciences. Bande 133, Paris 1901, S. 241
9) Bulletin du Muséum d’Histoire Naturelle. Bande 9, Paris 1903, S. 37

Culture et propagation: Alluaudia ascendens est probablement l'une des espèces les plus rares en culture.
Exposition: Il a besoin du plein soleil ou d'un éclairage intérieur élevé avec un mélange de sol très bien drainé et une circulation d'air libre.
Arrosage: Les plantes sont arrosées et séchées complètement avant d'arroser à nouveau.
Fertilisation: Si de l'engrais est utilisé, il doit être dilué au ¼ (un quart) du taux recommandé sur l'étiquette.
Rusticité: C'est une espèce sensible au gel qui doit être protégée en serre pendant l'hiver mais les plantes établies doivent tolérer des températures aussi basses que 0 ° C (évitez tout gel!). Si elles sont cultivées dans l'environnement domestique, les températures idéales devraient se situer entre 20 ° et 30 ° C avec des températures hivernales autour de 10 ° C. Pendant les mois d'hiver, la plante laissera tomber toutes ses feuilles et aucune eau ne devrait être donnée pendant cette période.
Maintenance: Pas de ramification libre. Une fois cette plante installée dans son nouveau pot, elle doit être coupée pour favoriser la ramification. La bouture enlevée peut être facilement enracinée et le processus répété. S'ils sont taillés et gardés quelque peu attachés au pot, ils peuvent être maintenus à une taille gérable, en fonction de ce que «taille gérable» signifie pour vous. S'il est planté dans le paysage cependant, il laissera souvent tomber toutes ses feuilles lorsqu'il décide de se reposer. Lorsque cela se produit, réduisez l'arrosage jusqu'à ce que les feuilles recommencent à apparaître.
Le jardin utilise: C'est une plante formidable pour ceux qui vivent dans des régions plus chaudes et plus sèches qui veulent quelque chose de `` différent '' - peut-être même un peu bizarre. Rien de tel pour ajouter de l'intérêt aux jardins, en particulier lorsque les plantes sont cultivées en multiples et autorisées à créer une mini-forêt. Il a des épines dures et pointues, mais en raison de son habit très dressé, il est rarement un problème pour se déplacer. A Madagascar, le bois de la plante est utilisé dans la construction et pour le charbon de bois.
Propagation: Alluaudia ascendens se multiplie à partir de boutures prélevées au printemps ou à partir de graines lorsque disponibles.


Voir la vidéo: Alluaudia procera African Ocotillo