Orchidée Paphiopedilum

Orchidée Paphiopedilum

L'orchidée herbacée vivace paphiopedilum, ou la pantoufle de la dame, ou papiopedilum, fait partie de la famille des orchidées. Dans des conditions naturelles, une telle plante peut être trouvée à Sumatra, en Nouvelle-Guinée, en Chine, en Inde, au Kalimantan, aux Philippines, en Malaisie, en Thaïlande et en Chine. Le nom scientifique d'une telle plante a été formé à partir du toponyme Paphos (la patrie mythique de la déesse Vénus), ainsi que du mot qui se traduit par «pantoufle, sandale». Pafiopedilum traduit littéralement signifie «chaussure de Paphos», cela est dû au fait que les fleurs d'une telle orchidée ont une forme similaire à une chaussure de femme.

Cette plante a été découverte pour la première fois par Nathaniel Wallich en 1816, tandis qu'en 1820, elle a fleuri pour la première fois en culture, ou plutôt dans le jardin botanique de Liverpool. Déjà au début du 21ème siècle, les experts ont donné une description d'environ soixante-dix espèces d'orchidée papiopedilum. De plus, certaines de ces espèces sont très appréciées des fleuristes. Cependant, non seulement les espèces, mais aussi les orchidées variétales, ainsi que les hybrides artificiels et naturels (grexes), sont cultivés en intérieur.

Brève description de la culture

  1. floraison... Pour la première fois, le buisson fleurit à 6-7 ans de croissance. Durée de la floraison - jusqu'à 6 mois.
  2. Éclairage... Les heures de jour optimales sont de 12 heures. Les variétés à petites fleurs et panachées se sentent mieux à l'ombre claire, tandis que les variétés à fleurs multiples et à feuilles vertes - une grande quantité de lumière vive diffuse est nécessaire.
  3. Régime de température... Cela dépend de la variété, mais le plus souvent pendant la saison froide - 17-19 degrés et dans la période printemps-été - 20-23 degrés. N'oubliez pas qu'une telle orchidée a besoin d'une différence de température quotidienne: la nuit, la pièce doit être de 3 à 4 degrés plus froide que pendant la journée.
  4. Arrosage... Pendant la saison de croissance, le substrat dans le pot est systématiquement humidifié, immédiatement après le séchage de la couche supérieure. Et pendant la période de dormance, le buisson ne doit être arrosé que lorsque le substrat est complètement sec.
  5. L'humidité de l'air... Il devrait être élevé. N'oubliez pas que plus la température de l'air dans la pièce est élevée, plus son humidité doit être élevée.
  6. Engrais... Ils sont nourris pendant la saison de croissance: les engrais sont appliqués sur le substrat une fois toutes les 2 semaines, tandis que les complexes organiques et minéraux sont alternativement utilisés à une demi-dose. Pendant la période de dormance, vous ne pouvez pas nourrir la brousse.
  7. Période dormante... Pas prononcé. Lorsque la plante est fanée, elle doit être laissée au repos. Pour ce faire, il est réarrangé dans un endroit frais, non nourri et rarement arrosé. 6 semaines est le temps de repos minimum pour une orchidée.
  8. Transfert... Ils le dépensent au printemps. Bien que le buisson soit jeune, il est transplanté chaque année, et les spécimens plus âgés - une fois tous les 2-3 ans.
  9. la reproduction... En divisant la brousse.
  10. Maladies... Diverses maladies fongiques, pourrissent le plus souvent.
  11. Les ravageurs... Acariens, cochenilles et cochenilles.

Caractéristiques de l'orchidée papiopedilum

L'orchidée papiopedilum a un système racinaire bien développé. La longueur des plaques en feuille peut varier de 5 à 60 centimètres, et leur forme est large-linéaire, en forme de ceinture ou oblongue. Les feuilles sont réunies dans une douille à deux voies. Ils ont une couleur verte unie, mais il y a parfois un motif en marbre d'une teinte plus foncée sur les plaques de feuilles.

Les pédoncules peuvent atteindre une hauteur de 4 à 60 centimètres. En règle générale, des fleurs simples sont formées sur eux. Cependant, il existe des espèces et des variétés dans lesquelles se forment 2 à 30 grandes fleurs, alternativement situées sur une flèche florale. En règle générale, la fleur a une large voile supérieure d'une couleur riche. La voile peut avoir la forme d'un auvent et recouvrir les organes reproducteurs et l'intérieur de la lèvre, empêchant l'eau d'y pénétrer. Il y a 3 anthères, dont seulement 2 sont fertiles et une anthère est modifiée en un corps thyroïdien, qui recouvre les organes reproducteurs de la fleur.

La plupart des espèces de cette orchidée sont des lithophytes, ce qui signifie qu'elles préfèrent pousser sur un sol rocheux ou sur un rocher. Il existe 3 espèces semi-épiphytes (elles peuvent pousser dans le sol et parasiter les arbres), et 2 autres espèces sont des lithophytes (poussent exclusivement sur les arbres). En outre, parmi les différents types de papiopedilum, il existe des calcéphiles, qui préfèrent pousser sur un sol calcaire et calcaire.

Pafiopedilum _ Tout sur les soins _ Les secrets de la floraison _

Prendre soin du papiopédile à la maison

L'orchidée papiopedilum est une plante plutôt capricieuse et exigeante pour les conditions de croissance. Cependant, si vous n'avez pas peur des difficultés, étudiez simplement toutes les préférences de cette plante et découvrez comment en prendre soin correctement. Cela suffira à décorer votre maison avec une fleur aussi inhabituelle.

Éclairage

L'éclairage optimal d'une telle orchidée est directement lié à l'espèce ou à la variété:

  • un éclairage diffus et brillant est nécessaire pour les plantes à feuilles vertes, ainsi que celles dans lesquelles un grand nombre de fleurs se forment sur le pédoncule (les fenêtres d'orientation sud, est et ouest sont préférées);
  • sur la fenêtre nord, à l'ombre, des espèces et variétés peu fleuries et panachées préfèrent pousser.

La durée du jour pour l'orchidée papiopedilum est de 12 heures. À cet égard, en hiver, lorsque les jours sont courts, les buissons ont besoin d'un éclairage supplémentaire obligatoire.

Régime de température

Tous les types et variétés de cette plante sont divisés en quatre groupes selon le degré de thermophilicité:

  • les buissons panachés se sentent bien à une température de l'air de 18 degrés en hiver et de 23 degrés en été;
  • les orchidées, dont le feuillage est vert et étroit, ont besoin d'une température de l'air inférieure de 2 degrés par rapport aux orchidées panachées;
  • les buissons qui fleurissent en continu poussent bien en été à une température de 22 degrés et en hiver - 19 degrés;
  • les plantes à large feuillage vert sont maintenues à 17 degrés en hiver et à 20 degrés en été.

Malgré le fait que la différence entre les températures ne soit pas très perceptible, cependant, pour que la brousse se développe et se développe dans les limites normales, elle est très importante. Rappelez-vous également que l'orchidée a besoin d'une différence de température obligatoire pendant la journée: la différence entre les températures pendant la journée et la nuit doit être de 3-4 degrés.

Arrosage du pafiopedilum

L'arrosage doit être systématique. Dans ce cas, le substrat dans le pot n'est humidifié qu'après séchage de la surface du substrat. Pendant la saison de croissance, les arrosages doivent être plus fréquents et ils sont effectués immédiatement après un léger séchage de la couche supérieure du substrat. Peu de temps avant le début de la formation des bourgeons, le substrat dans le pot n'est humidifié que lorsqu'il sèche à une profondeur décente. Le fait est qu'une légère sécheresse aide à stimuler la floraison.

Lorsque la plante est au repos, l'arrosage n'est effectué que lorsque le substrat est complètement sec. Et après l'apparition de jeunes pousses sur le buisson, elles commencent à l'humidifier avec la même fréquence qu'en été. Une attention particulière doit être accordée à l'arrosage pendant la croissance des jeunes rosettes, moment auquel le buisson a besoin de plus d'humidité.

Vous ne pouvez arroser le papiopedilum qu'avec de l'eau bien décantée (au moins 3 jours) ou filtrée, dont la température doit être proche de la température ambiante. Si des gouttelettes d'eau tombent sur les plaques de feuilles, après qu'elles sèchent, des taches resteront à cet endroit. Pour éviter cela, il est recommandé d'utiliser un arrosage par le bas. Pour ce faire, le pot, avec les fleurs, est immergé dans un récipient profond d'eau. Pour que l'écorce ne flotte pas, elle est préalablement pressée avec une charge, et un treillis peut également être placé sur le substrat.

Comment arroser les orchidées. Comment arroser le paphiopedilum.

L'humidité de l'air

N'oubliez pas que plus la pièce est chaude, plus le taux d'humidité doit être élevé. En règle générale, la fleur se sent bien à un taux d'humidité de 40 à 50%. Cependant, si la pièce est très chaude, l'humidité devra être augmentée à 60-70%.

Top dressing

Pendant la saison de croissance, cette orchidée a besoin d'une alimentation obligatoire, et des engrais minéraux complexes et de la matière organique doivent être utilisés à leur tour. Vous devez nourrir les buissons une fois tous les 15 jours, tandis que le dosage d'engrais est utilisé 2 fois moins que celui indiqué sur l'emballage par le fabricant. N'appliquez pas trop d'engrais sur le substrat, car cela peut rendre la plante malade. Pendant la floraison ou la dormance, toute alimentation est arrêtée.

Greffe de Paphiopedilum

Bien que le buisson soit jeune, il est repiqué régulièrement une fois par an au printemps. Les buissons adultes ne sont transplantés que lorsque cela est nécessaire (en moyenne, une fois tous les 2 ou 3 ans). En règle générale, la transplantation d'une orchidée cultivée est effectuée si ses racines ne rentrent pas dans le pot ou si de la pourriture y est apparue, et même si elle souffre d'une maladie antérieure.

Une attention particulière doit être portée au choix du pot. Mieux s'il est en plastique ou en argile (non vitré de l'intérieur). Le mélange de sol doit être léger et meuble, neutre ou légèrement acide. Si vous le souhaitez, vous pouvez acheter un mélange de terre prêt à l'emploi dans un magasin spécialisé, et vous pouvez également le préparer vous-même: prenez 1 partie de tourbe et de charbon de bois chacun, et 5 autres parties d'écorce d'arbre de conifères. Vous pouvez également utiliser un substrat composé d'écorce de conifère, de mousse, de perlite (retient l'humidité), de sphaigne broyée et de calcaire (5: 1: 1: 1: 1). Faites attention à la préparation de l'écorce: elle doit être soigneusement rincée et placée dans un récipient rempli d'eau pendant deux jours. Pendant ce temps, elle aura le temps d'absorber la bonne quantité d'humidité. Retirez l'écorce de l'eau et rincez-la à nouveau. Ce n'est qu'alors qu'il peut être connecté à d'autres composants.

Faites une bonne couche de drainage au fond du pot, qui doit avoir environ 20 mm d'épaisseur. Pour cela, vous pouvez utiliser de l'argile expansée ou du gravier fin. Après cela, le drainage est recouvert d'une couche de mousse ou d'écorce grossière. Ensuite, l'orchidée est transplantée par transbordement, puis les racines sont recouvertes d'écorce de la fraction moyenne, puis le pot est rempli d'un mélange d'écorce de la fraction fine avec d'autres composants.

Greffe de Paphiopedilum. Pantoufle de dame orchidée.

Méthodes de reproduction

L'orchidée papiopedilum poussant dans des conditions intérieures, en règle générale, se propage par division. La division de la brousse est réalisée avec une transplantation au printemps. Veuillez noter qu'il doit y avoir au moins 3 pousses sur chaque section coupée dans le buisson parent.

Diviser le buisson d'orchidées étape par étape:

  • bien humidifier le substrat dans le pot, puis en retirer le buisson;
  • retirez soigneusement le substrat restant du système racinaire;
  • à l'aide d'un instrument tranchant pré-stérilisé, découper les racines séchées ou les zones pourries, et il est impératif de capturer une partie de tissu sain;
  • l'installation est divisée en le nombre requis de pièces;
  • ils traitent les lieux des fractures, des coupures et aussi des plaies, pour cela ils utilisent du charbon actif ou du charbon de bois, broyé en poudre;
  • les delenki doivent être plantés dans des pots séparés, au fond desquels une couche de drainage est faite.

Pendant les 15 premiers jours, les buissons plantés sont maintenus au chaud (de 21 à 22 degrés), tandis que tout arrosage est interdit. Cependant, à l'aide d'un pulvérisateur fin, il est nécessaire d'humidifier régulièrement l'air autour de la brousse. Lorsque les buissons prennent racine, ils reçoivent les mêmes soins qu'une plante adulte.

Orchidée Papiopedilum Transplantation et division.

Papiopedilum à fleurs

Partir pendant la floraison

Si l'orchidée Papiopedilum est correctement entretenue et dotée de conditions optimales de croissance, elle fleurira chaque année, et même en même temps. C'est à partir du jeune exutoire formé au cours de la saison en cours que l'on observe l'apparition du pédoncule. Le fait que le buisson soit prêt à fleurir peut être compris par le signe suivant: au point de croissance, une plaque foliaire se formera, qui, après avoir atteint une certaine taille, cessera de se développer. Cependant, la formation de la plaque signalétique ne signifie pas que l'orchidée commencera nécessairement à fleurir. Mais si vous lui avez fourni des soins appropriés, la plaque raccourcie deviendra plus dense avec le temps et formera un bourgeon. Dès que cela se produit, ne réorganisez pas la plante et il vaut mieux ne pas la toucher du tout. Le fait est que si le buisson est prêt à fleurir, cela signifie qu'il est tout à fait satisfait du microclimat dans lequel il se trouve et que son réarrangement ne peut que tout gâcher.N'oubliez pas que chacun des points de vente ne peut fleurir qu'une seule fois.

Soin post-floraison

Immédiatement après la floraison, la plante se repose bien pour qu'elle puisse récupérer au début de la saison de croissance. Pour ce faire, le buisson est réarrangé dans un endroit plus frais (de 15 à 20 degrés), l'arrosage devrait devenir plus rare, tandis que les engrais ne sont pas du tout appliqués sur le substrat. Malgré le fait que le papiopédile sera au repos, un rein se formera près de l'ancienne sortie. C'est d'elle qu'une jeune rosette et un pédoncule vont pousser la saison prochaine.

Dès qu'une jeune pousse apparaît, le buisson doit être doté du régime de température qui lui est caractéristique pendant la saison de croissance. Ils reviennent également progressivement au régime d'irrigation habituel et commencent également à nourrir la brousse.

Soin des orchidées Pafiopedilum. Comment réussir la floraison.

Maladies et ravageurs du papiopedilum

S'il y a une humidité excessivement élevée dans la pièce et qu'il fait plutôt frais, cela peut provoquer le développement d'une maladie fongique sur les orchidées papiopedilum. Le buisson affecté doit être pulvérisé avec une solution fongicide. Dans ce cas, la plante doit être dotée de conditions optimales de croissance, sinon le problème reviendra.

Des parasites tels que les cochenilles, les cochenilles et les tétranyques peuvent s'installer sur le pafiopedilum. En règle générale, les cochenilles et les cochenilles se déposent sur la surface sordide de la plaque foliaire. Si des parasites sont trouvés, ils sont éliminés de la plante avec un coton-tige trempé dans une solution de savon à haute concentration ou dans de l'alcool. Après cela, le buisson est soigneusement lavé sous une douche chaude. Cependant, si les mesures prises sont inefficaces, l'orchidée devra être traitée avec un agent insecticide.

Les mesures de lutte contre les tétranyques sont complètement différentes. Le fait est qu'ils sont si petits qu'il est presque impossible de les voir à l'œil nu. Vous pouvez comprendre que les tiques se sont installées sur la fleur par les taches jaune pâle sur les sites de ponction, ainsi que par la fine toile d'araignée sur le feuillage. Si un ravageur est trouvé, le buisson est lavé sous une douche chaude, attendez qu'il sèche bien, puis vaporisez-le avec une solution de Karbofos, Aktellik ou Fitoverma. Étant donné que ces pesticides sont très toxiques, il est recommandé d'effectuer le traitement dans un endroit bien ventilé ou à l'extérieur.

Sauver l'orchidée Pafiopedilum -Venus Slipper!

Variétés de Pafiopedilum avec photos et noms

Ci-dessous, les variétés d'orchidées papiopedilum les plus populaires auprès des producteurs de fleurs seront décrites.

Abricot Paphiopedilum (Paphiopedilum armeniacum)

Cette espèce provient des régions montagneuses de Chine. La longueur des plaques de feuilles vertes est d'environ 15 centimètres, sur la surface avant il y a un motif en marbre d'une teinte vert foncé, tandis que sur le côté sordide, il y a un motif de mors rouge foncé. Sur la surface du pédoncule vert, il y a une pubescence et des points de couleur pourpre. La floraison commence dans la première quinzaine de décembre et se termine début mars. Les fleurs atteignent environ 11 centimètres de diamètre, elles sont peintes dans une riche couleur jaune. Leur lèvre est arrondie et les pétales sont ondulés le long du bord.

Paphiopedilum appleton (Paphiopedilum appletonianum)

La patrie de cette espèce aimant l'ombre est la Thaïlande, le Vietnam, la Chine, le Cambodge et le Laos. Cependant, il préfère pousser sur des souches et des pierres recouvertes de mousse. Les plaques de feuilles denses, étroites et longues sont peintes dans une couleur vert foncé et, dans certains cas, il y a des taches de marbre sur leur surface. Au printemps, les fleurs fleurissent sur le buisson, atteignant environ 10 centimètres de diamètre, des pétales de couleur violet-lilas de forme allongée. Ils sont décorés de points verts.

Paphiopedilum barbu (Paphiopedilum barbatum)

Ce type est très populaire auprès des producteurs de fleurs. Déjà en 1869, le premier hybride, Harrisianum, a été obtenu. Le feuillage mesure environ 20 centimètres de long, avec un motif en marbre sur la surface verte. L'espèce fleurit au printemps. Chaque fleur a un milieu verdâtre au pétale supérieur et le bord supérieur est blanc, tandis que toute la surface est bordée de rayures violettes. Les pétales latéraux sont à peu près de la même couleur, mais ils sont plus fanés. La lèvre rouge lilas de la fleur est plutôt grande.

Paphiopedilum à poil rugueux (Paphiopedilum villosum)

L'Indonésie et l'Inde sont considérées comme le berceau de cette plante. Chez une espèce aussi vigoureuse, la longueur des pédoncules peut atteindre 30 centimètres. La floraison se poursuit de l'automne au printemps. Le pétale supérieur vert brunâtre des grandes fleurs a une bordure blanche. Les autres pétales sont ocres avec une teinte brun pâle. Dans ce cas, la lèvre peut être brun pâle ou rougeâtre et sa surface est mouchetée de fines veines.

Paphiopedilum insigne

Dans la nature, l'espèce se trouve dans l'Himalaya. La longueur des plaques en feuilles minces est d'environ 30 centimètres. Le buisson fleurit en septembre et s'estompe à la fin de l'hiver. Il existe de nombreuses variétés de cette espèce avec des fleurs de couleurs très différentes. Cependant, dans la variété la plus spectaculaire, les pétales latéraux sont principalement peints dans une teinte café, tandis que le milieu du pétale supérieur est jaune avec des taches de teinte brune et une large bordure blanche longe le bord.

Paphiopedilum lawrenceanum

La patrie de cette plante est l'île de Bornéo. Elle se distingue des autres espèces par ses soins sans prétention et moins exigeants sur les conditions de croissance. La longueur des plaques de feuilles verdâtres est d'environ 15 centimètres, il y a des taches sur leur surface. Le milieu du pétale supérieur pointu est vert et il y a des rayures dessus, tandis que plus près du bord, il y a une transition douce de couleur vers une nuance rouge pâle. La lèvre brillante est de couleur rouge foncé, avec de nombreuses taches brunes sur le bord des pétales latéraux.

Paphiopedilum poilu (Paphiopedilum hirsutissimum)

Dans des conditions naturelles, la plante se trouve en Thaïlande, en Inde, au Laos et au Vietnam. Le buisson est décoré de plaques de feuilles étroites, tandis qu'un couvercle de protection spécial recouvre la base du pédoncule. Au cours des dernières semaines d'hiver, de grandes fleurs s'ouvrent sur le pédoncule dont toute la surface est couverte de pubescence. Au tout début de la floraison, le bord du pétale supérieur est uniforme et lorsque la fleur commence à s'estomper, elle devient ondulée. Son bord est verdâtre et le milieu est brun. Les pétales latéraux violets brillants sont lisses le long du bord, tandis qu'au milieu ils sont rassemblés en une collerette.

Paphiopedilum adorable (Paphiopedilum venustum)

L'espèce se trouve en Inde et au Népal, alors qu'elle préfère pousser dans les montagnes boisées. Les plaques elliptiques allongées mesurent environ 50 mm de large. Ils sont peints dans une nuance gris verdâtre avec un motif de marbre vert foncé sur leur surface. La longueur du pédoncule peut dépasser 20 centimètres. L'espèce a huit variétés, et toutes diffèrent par la couleur des fleurs. Dans la variété la plus spectaculaire, le milieu des pétales latéraux est vert ou jaune, tandis qu'à mesure qu'il s'approche du bord ondulé, la couleur passe au bordeaux avec des points d'une teinte sombre le long des bords. Sur la surface du pétale supérieur verdâtre, qui a une forme triangulaire, il y a des rayures claires et uniformes. La lèvre est bordeaux clair et présente de nombreuses rayures chaotiques. Sa surface sordide a une couleur jaune pâle.

Paphiopedilum delenatii

Cette espèce compacte est originaire du Vietnam. La longueur de ses plaques de feuilles lancéolées allongées est d'environ 10 centimètres et leur largeur peut atteindre 4 centimètres. Sur la surface sordide des feuilles, il y a un motif de marbre composé de taches de nuances vert foncé et vert clair, tandis que le côté sordide a une teinte violette. La longueur des pédoncules est d'environ 25 centimètres, 1 ou 2 fleurs y fleurissent, qui atteignent environ 80 mm de diamètre. La lèvre et les pétales sont blancs, tandis que leur surface est parsemée de taches de fusion violet pâle.

Paphiopedilum micranthum

Dans des conditions naturelles, la plante peut être trouvée à une altitude de 300-1600 mètres au-dessus du niveau de la mer dans le sud de la Chine et le nord du Vietnam. Malgré le nom de l'espèce, ses fleurs odorantes sont assez grandes: elles atteignent 7 à 10 centimètres de diamètre, tandis que leur lèvre rosâtre est plus grande que celle des fleurs de toutes les autres espèces. De petites assiettes de feuilles veloutées sont décorées d'un motif marbré.

Paphiopedilum des neiges (Paphiopedilum niveum)

La patrie d'une telle plante est la péninsule malaise, le Kalimantan et la Birmanie. Sa tige est presque invisible en raison des nombreuses plaques de feuilles vertes, décorées de taches, et leur surface sordide est violet-lilas. La floraison est observée en été. Une flèche de fleur révèle 1–2 fleurs, atteignant environ 70 mm de diamètre, sur la surface de tous les pétales il y a des taches de teinte rose.

Paphiopedilum joli (Paphiopedilum bellatulum)

L'espèce se trouve sur le territoire de la Thaïlande, de la Chine et de la Birmanie, et elle préfère pousser sur des pentes et des rochers moussus. Son feuillage vert foncé est décoré d'une tache verdâtre, et au milieu il a une bande longitudinale d'une teinte vert plus foncé. Au milieu du printemps, 2 fleurs blanches s'ouvrent sur le pédoncule, qui atteignent environ 10 centimètres de diamètre. Leurs pétales sont ornés de petites taches espacées au hasard d'une teinte cramoisie sombre.

En plus des espèces et variétés décrites ci-dessus, les variétés suivantes sont populaires parmi les producteurs de fleurs: papiopedilum de Godefroy et Rothschild. De plus, les hybrides de cette plante sont assez courants, en particulier le papiopedilum américain, ou plutôt sa variété, le papiopedilum Vinicolor Maudi.

Examen des orchidées par groupe papiopedilum ou pantoufle de dame. Expérience acquise en 2,5 ans de culture.


Soins des orchidées Pafiopedilum

L'orchidée Papiopedilum (Venus Slipper), comme la plupart des autres variétés, est considérée comme une culture fantaisiste. Pour le bon développement d'une fleur, un jardinier doit lui fournir des soins complets et de haute qualité, qui se composent d'un certain nombre de points. Selon la description, tous les types nécessitent les mêmes procédures de toilettage.


Types et variétés de tidea avec photos et noms

Tous les types de tidea sont classiquement divisés en trois formes principales:

Des conceptions miniatures et compactes qui prennent peu de place dans la fenêtre. Avec une taille modeste du buisson, la longueur de leurs fleurs peut atteindre 6 cm.La couleur de la corolle peut être assez variée, il existe des variétés bicolores ou presque noires, ainsi que des spécimens à fleurs doubles.

Standard

De plus grands buissons de tydea, dont la taille des fleurs reste la même (jusqu'à 6 cm). La couleur Corolla est présentée dans une gamme tout aussi large de nuances et de combinaisons. Ce groupe de tydeas peut aussi avoir des fleurs doubles, mais en même temps il se distingue par la plus grande simplicité.

Multibells

Groupe Tidea avec des rosettes particulièrement compactes et de très grandes fleurs (jusqu'à 10 cm). La corolle de ces fleurs s'ouvre très largement et ses pétales ont un bord dentelé. Malgré la taille impressionnante, les fleurs de ce type ont moins de couleurs et les formes doubles sont particulièrement rares parmi elles.


Voir la vidéo: COMMENT MULTIPLIER FACILEMENT UNE ORCHIDÉE Émission Jardiner, ça fait du bien! N13